• Le secret pour faire marcher quelque chose est Que tout ce que tu entreprends le soit « de tout cœur »,

    du plus petit et plus ordinaire travail aux tâches les plus difficiles et les plus compliquées.

    Sois prêt à accepter de vrais défis dans la vie, et n'en aie jamais peur. Lorsqu'ils sont affrontés dans le bon état d'esprit et en sachant intérieurement que c'est Moi qui, travaillant avec toi, t'aidera à accomplir la tâche, tout peut arriver.

    Change ta façon de voir, et tu peux ouvrir la porte à un flot d'énergies très positives et très créatrices pour ton être tout entier.
    Prends conscience que tu peux changer et changer très vite, mais cela dépend de toi.

     


    8 commentaires
  • Les trois passoires de Socrate

    Le test des trois passoires

    Quelqu'un arriva un jour, tout agité, auprès du sage Socrate :

    - Écoute, Socrate, en tant qu'ami, je dois te raconter ...
    - Arrête, As-tu passé ce que tu as à me dire à travers les trois passoires ?
    - Trois passoires ?
    - Oui, mon ami, trois passoires. La première est celle de la Vérité. As-tu examiné si tout ce que tu vas me raconter est vrai ?
    - Non, je l'ai entendu raconter ...
    - Bien, bien. Mais assurément, tu l'as fait passer à travers la deuxième passoire. C'est celle de la bonté. Est-ce que, même si ce n'est pas tout à fait vrai, ce que tu veux me raconter est au moins quelque chose de bon ?
    - Non pas, au contraire ...
    - Essayons donc de nous servir de la troisième passoire et demandons-nous s'il est utile de me raconter ce qui t'agite tant ...
    - Utile, pas précisément ...
    - Et bien, dit le sage, si ce que tu as à me dire n'est ni vrai, ni bon, ni utile, oublie-le et ne t'en soucie pas plus que moi.

    Le test des trois passoires


    7 commentaires
  • Pourquoi ne pas te détendre? Relâche-toi et laisse-Moi prendre les rênes, car plus il y a de tension et d'efforts dans ta vie, moins tu en fais. Pourquoi ne pas te laisser couler avec la nature, couler avec le courant, et accomplir ce qui doit être fait très simplement, naturellement et joyeusement? Pourquoi ne pas jouir de la vie, au lieu de la traverser avec une détermination têtue, en te forçant à faire ceci, cela et le reste, sans aucune joie ni amour? La vie est merveilleuse quand tu es en harmonie avec elle et que tu cesses de résister à quoi que ce soit. Pourquoi te rendre les choses compliquées? Pourquoi ne pas faire de ce jour un jour spécial, et ne pas voir le meilleur en tout? Remercie pour tout. Apprécie tout comme cela devrait être apprécié. Je veux que tu jouisses de la vie. 
    Commence en voyant la beauté de la nature tout autour de toi, et tu verras qu'une chose merveilleuse conduira à une autre, jusqu'à ce que ta vie entière soit une vie d'émerveillement et de joie.

    La pensée quotidienne


    7 commentaires
  •  

    Il y a grand besoin d'âmes stables sur lesquelles on puisse compter, d'âmes qui sont toujours à la bonne place, au bon moment et qui accomplissent ce qui doit l'être.

    Il y a besoin d'âmes vivant de telle façon que rien ne les trouble, parce qu'elles maîtrisent complètement chaque situation et vivent et agissent à partir de ce centre intérieur de paix et de tranquillité.

    Leur sécurité est en Moi; c'est pourquoi rien ne peut les déséquilibrer. Elles savent ce qu'elles font et pourquoi elles le font, et elles ont un vrai sens des responsabilités.

    On peut compter complètement sur elles pour mener un travail à bien, quel qu'il soit, et le faire parfaitement.

    Cherche en ton cœur! Es-tu digne de confiance? As-tu un sens des responsabilités tel que tu mènes un travail à bien jusqu'au bout? Es-tu toujours au bon endroit, au bon moment? Il est important que tu prennes du temps pour voir où sont tes lacunes; puis, vois ce que tu peux faire pour y remédier.

     Eileen Caddy


    4 commentaires

  • 6 commentaires
  • Le besoin de particularité est ce qui appelle ton petit soi à se manifester. C’est le soi qui est facilement blessé, le soi qui cumule les rancunes et refuse de les abandonner, le soi qui est prompt à la petitesse et à l’amertume, au ressentiment et à la tromperie. Sois honnête quand tu l’observes, et tu verras que c’est ainsi.
    Tu veux juste aimer ton partenaire et tes enfants, tes parents et tes amis, et tu serais très content qu’ils pensent de toi que tu es particulier et qu’ils le soient pour toi. 
    Dans le vaste monde, tu penses que tu es anonyme et qu’ils le sont aussi. Si à l’intérieur de la petite sphère de ceux qu’ils aiment, ils ne peuvent se sentir particuliers – et toi avec eux – alors quelle raison ont-ils d’être ici ? En effet, car c’est la raison que tu as donné à ta vie.
    Or donc, à l’intérieur de cette petite sphère, tu fais ce qu’il faut pour maintenir ta particularité et celle des autres. De cette sphère d’influence viennent les notions de succès, ton idée de ce qu’il faut faire pour être bon, de ce que cela signifie de bien traiter les autres. 
    Combien de personnes résident dans cette sphère d’influence ? Vingt, cinquante, une centaine ? Et combien de fois faut-il multiplier pour chacun d’eux ?
    En vérité, ta particularité affecte tout le monde.

    Ton besoin de particularité fait de toi l’esclave des autres et rend les autres esclaves de toi. Il diminue ta liberté, et cela sans raison.
    Rendre particulier semble être une responsabilité que tu t’es donnée et refuser de rendre particulier semble être un acte déloyal. 
    Ta foi et ta loyauté doivent être mises au service de quelque chose de nouveau, quelque chose qui sera digne de ta diligence et qui ne laissera pas tes frères et sœurs en proie à une vie de souffrance et de péché. 
    Le vrai choix se trouve devant toi.

    UN COURS D'AMOUR


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique